Hydrolyse acide de l'amidon

 

• Objectif :
Comparer les conditions de l'hydrolyse enzymatique précédente à celles de l'hydrolyse acide afin d'introduire le mode d'action des enzyme.

• Protocole expérimental :
12 tubes contenant chacun 10 ml d'empois d'amidon à 1 % sont mis au bain marie bouillant.

  • Au début de l'expérience, 3 ml d'acide chlorhydrique normal sont versés le plus simultanément possible dans chacun des tubes, sauf dans les deux derniers où l'on mettra 3 ml d'eau distillée. Ces tubes serviront de témoin. Il faut préparer 10 tubes séparés avec 3 ml d'HCl auparavant afin de pouvoir réaliser cette étape de la manipulation en quelques secondes.
  • Toutes les deux minutes, deux tubes sont retirés du bain marie. Dans l'un on ajoute de la liqueur de Fehling, la coloration se fait immédiatement car le tube est chaud.
  • L'autre tube est refroidi sous un filet d'eau du robinet puis le test à l'eau iodée est réalisé en versant quelques gouttes de ce réactif dans le tube. Il est parfois nécessaire de diluer le contenu du tube pour bien voir la nuance de couleur apparue.

Voici deux photos des résultats obtenus :

Résultats avec le test à la liqueur de Fehling. Ici les colorations intermédiaires sont dues à la synthèse additive des couleurs bleue de la liqueur de Fehling initiale et orange du précipité rouge brique avec le glucose final.

 

Résultats avec le test à l'eau iodée. Le changement de coloration met ici bien évidence les composés intermédiaires notamment les dextrines colorées en rouge bordeaux par ce réactif.

 

 

 

 

 

 

Les éditions Didier © tous droits réservés