Le modèle sismologique de la Terre identifie les grandes enveloppes du globe et donne les densités correspondantes en rapport avec les vitesses de propagation des ondes sismiques P et S.

Ce modèle est complété aujourd'hui par un modèle minéralogique et chimique. Les caractéristiques sismologiques d'une zone en profondeur dépendent d'un assemblage de minéraux en proportions données.

La structure profonde de la Terre étant inaccessible à l'observation directe, des études en laboratoire permettent de reproduire expérimentalement, sur des assemblages de minéraux connus, les conditions de température et de pression qui règnent dans le manteau et le noyau.

 

 

 

 

 

Les éditions Didier © tous droits réservés