Activité du centre nerveux

 

L'étude du réflexe myotatique a montré qu'il existait une innervation réciproque des muscles antagonistes et que ce réflexe pouvait être diminué voire annulé par une contraction volontaire du jambier antérieur (muscle fléchisseur du pied). Ceci implique une modulation de l'activité des motoneurones.

Comment des messages nerveux d'origines diverses sont-ils traités par les motoneurones lors du réflexe myotatique ?

En travaux pratiques : une modulation du réflexe myotatique

• Protocole expérimental :
Le même que celui du chapitre précédent. Seulement, pendant la stimulation le sujet tire les bras en arrière, main sur la nuque. La réponse est alors amplifiée (simulation d'un effort au niveau supérieur du tronc nécessitant une réponse plus ample pour maintenir la posture).

Voici un enregistrement réalisé :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les éditions Didier © tous droits réservés