La croissance d'un végétal est la conséquence de l'augmentation du nombre et de la taille des cellules qui le constituent. Ce changement quantitatif réalisé au cours du temps est irréversible.
La multiplication des cellules est réalisée dans des tissus particuliers, les méristèmes, situés à l'extrémité des tiges et des racines, la croissance cellulaire s'observe dans les tissus situés à proximité.

 

 

 

 

Les éditions Didier © tous droits réservés