Au XVIIe siècle, Buffon présumait que l'intérieur de la Terre était homogène.
Au début du XIXe, le modèle de la Terre est formé de deux couches : au centre le noyau, de densité élevée, entouré d'un manteau de silicates.
Vers le milieu du XIXe siècle, le modèle a trois couches : la croûte, le manteau et le noyau.

Depuis 1960, on cherche à atteindre la limite entre la croûte et le manteau. Plusieurs forages ont été réalisés, ils ne font qu'égratigner la croûte superficielle de la Terre. En 1996, le forage le plus profond dans la croûte continentale, réalisé en Bavière, atteint seulement 15 km.
Aujourd'hui, les techniques de la géophysique dont la sismologie et la tomographie sismique, ont confirmé que la Terre n'est pas homogène et présente des propriétés physiques qui varient d'un point à un autre en profondeur, mais aussi latéralement.

 

 

 

 

 

Les éditions Didier © tous droits réservés